Séance (7) le 22 mai 2015 v. 668-688

Homéristes présents : Jean Lallot, Odile Mortier-Waldschmidt, Giuseppe Samonà, Marine Glénisson.

τὸν δ᾽ αὖτε προσέειπε ποδάρκης δῖος Ἀχιλλεύς·
‘ἔσται τοι καὶ ταῦτα γέρον Πρίαμ᾽ ὡς σὺ κελεύεις·
σχήσω γὰρ πόλεμον τόσσον χρόνον ὅσσον ἄνωγας.

ὣς ἄρα φωνήσας ἐπὶ καρπῷ χεῖρα γέροντος
ἔλλαβε δεξιτερήν, μή πως δείσει᾽ ἐνὶ θυμῷ.
οἳ μὲν ἄρ᾽ ἐν προδόμῳ δόμου αὐτόθι κοιμήσαντο
κῆρυξ καὶ Πρίαμος πυκινὰ φρεσὶ μήδε᾽ ἔχοντες,
αὐτὰρ Ἀχιλλεὺς εὗδε μυχῷ κλισίης ἐϋπήκτου·
τῷ δὲ Βρισηῒς παρελέξατο καλλιπάρῃος.

ἄλλοι μέν ῥα θεοί τε καὶ ἀνέρες ἱπποκορυσταὶ
εὗδον παννύχιοι μαλακῷ δεδμημένοι ὕπνῳ·
ἀλλ᾽ οὐχ Ἑρμείαν ἐριούνιον ὕπνος ἔμαρπτεν
ὁρμαίνοντ᾽ ἀνὰ θυμὸν ὅπως Πρίαμον βασιλῆα
νηῶν ἐκπέμψειε λαθὼν ἱεροὺς πυλαωρούς.
στῆ δ᾽ ἄρ᾽ ὑπὲρ κεφαλῆς καί μιν πρὸς μῦθον ἔειπεν·
‘ὦ γέρον οὔ νύ τι σοί γε μέλει κακόν, οἷον ἔθ᾽ εὕδεις
ἀνδράσιν ἐν δηΐοισιν, ἐπεί σ᾽ εἴασεν Ἀχιλλεύς.
καὶ νῦν μὲν φίλον υἱὸν ἐλύσαο, πολλὰ δ᾽ ἔδωκας·
σεῖο δέ κε ζωοῦ καὶ τρὶς τόσα δοῖεν ἄποινα
παῖδες τοὶ μετόπισθε λελειμμένοι, αἴ κ᾽ Ἀγαμέμνων
γνώῃ σ᾽ Ἀτρεΐδης, γνώωσι δὲ πάντες Ἀχαιοί.

ν. 668 : ποδαρκής: cette variante de πόδας ὠκὺς ne se retrouve que dans l’Iliade, uniquement dans la formule ποδάρκης δῖος Ἀχιλλεύς, toujours placée en fin de vers.

v. 674 : πυκινὰ μήδεα: la même expression s’appliquait au v. aux pensées méditées par Zeus ; l’adjectif πυκινός renvoie à l’idée que quelque chose de serré, touffu, peut-être à un raisonnement précis du dieu, mais ici, comme le notent par ailleurs les scholiastes, on ne voit pas bien ce que veut dire cette expression.

v. 677 : ἱπποκορυσταί: Bailly traduit « qui combat à cheval ou sur un char », mais littéralement, il s’agirait plutôt de soldats qui portent un casque.

v. 679 : ἐριούνιον: « bienfaisant » ; l’adjectif est formé de ἐρι-, qui signifie « bien » et de –ουνιος, qui connote l’utilité.

v. 681 : ἐκπέμψειε : Hermès se trouve ici dans sa fonction traditionnelle de guide, d’accompagnateur.
ἱερούς: les scholies donnent à cet adjectif la signification de πιστούς, « de confiance ». Leaf et Richardson pensent par ailleurs que l’emploi de ce qualificatif manifeste une sorte d’emphase, donne une connotation presque religieuse et sacrée à la fonction des gardiens des portes. On a pu rapprocher ἱερός d’une racine signifiant « fort » en sanskrit.

v. 682 : l’apparition d’Hermès se fait de la même façon que la manifestation des songes aux mortels. Nous sommes en présence d’une scène typique de rêve, même si dans ce cas, Hermès est une présence réelle aux côtés de Priam, qui le pousse à fuir et le guide tout du long. Il faut remarquer que dans la littérature grecque en général, la frontière entre les manifestations fantomatiques, les apparitions divines et les rêves est plus floue que dans nos conceptions ; l’iconographie donne souvent des songes une représentation matérielle, semblable à celle des âmes des morts, sous forme de petits personnages ailés.

v. 684 : quel sens donner à ἐάω? Dans le contexte, il peut signifier qu’Achille a donné permission à Priam de dormir sous le porche, ou qu’il l’a laissé au milieu des ennemis, ou encore qu’Achille l’a laissé en vie.

v. 688 : γνώῃ − γνώωσι: selon Leaf, ces subjonctifs sont un effet rhétorique visant à convaincre plus rapidement Priam de se lever ; en effet, ils semblent indiquer que les chances de découverte sont fortes, tandis qu’une rançon après coup est peu probable. Le thème de la reconnaissance de Priam par les ennemis est central pour l’action d’Hermès : au v. 681, il médite comment Priam pourra échapper aux regards (λαθών) ; le v. 691 souligne le succès de son entreprise, à travers l’expression οὐδέ τις ἔγνω (« personne ne le reconnut »).

Marine Glénisson

Doctorante à l'Université Paris IV-Sorbonne

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marine Glénisson (10 juin 2015). Séance (7) le 22 mai 2015 v. 668-688. Atelier Homère ENS Ulm. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/d2w8


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.